Jérémie Bachetle 09 novembre 2020

Je rencontre beaucoup de couples qui consultent pour une baisse de libido et du désir de Madame. Souvent, il apparaît que celle-ci est très fatiguée et se plaint d’une répartition inégales des tâches du foyer. A chaque fois, Monsieur est convaincu de faire sa part du travail et Madame considère que ce n’est pas assez. Ils ne se comprennent pas, et ne savent pas mettre de mots sur leur désaccord. Je les envoie alors sur internet pour lire, en couple, la bande dessinée d’Emma justement intitulée “Fallait demander”. Emma y explique le concept de charge mentale.

« Mais fallait me demander… Je t’aurais aidée ! »

La charge mentale expliquée par Emma - Extrait

Extrait de Emma clit charge mentale

Emma l’explique bien mieux que moi. Je vous fais tout de même un petit résumé du concept de charge mentale :

Dans un couple, la responsabilité du foyer revient presque toujours à la femme. C’est à elle de penser à tout. S’occuper des enfants, du ménage, de la nourriture, du linge, des factures, même des vacances…

J’ai bien dit penser, pas faire. De plus en plus d’hommes aident leur compagne. Mais c’est justement là le hic ! Ils aident. Comme si ces tâches étaient naturellement celles des femmes et les hommes pouvaient, au mieux, assister leur compagnes. Les hommes ne considèrent pas ces tâches comme les tâches de leur foyer auxquelles ils pourraient prendre part spontanément… mais bel et bien comme les tâches des femmes.
Les femmes d’ailleurs ont souvent intériorisé ces rôles sexuels et considèrent ces tâches comme les leurs !

Ils donnent un coup de main, parfois important, mais c’est bien à la femme de penser à tout ce qui doit être fait et de le rappeler aux hommes pour avoir leur aide. C’est la femme qui a en permanence dans la tête l’agenda familial et la pile des « to do list » qui va avec.

Devoir penser à tout, tout le temps, ne laisse pas de place pour penser au sexe

Et malheureusement  cette tâche intellectuelle, « penser à tout », a un coût ! Avoir l’esprit sans cesse occupé empêche de penser à autre chose. La fatigue qui en découle fait que le désir sexuel monte moins vite.

Cela génère aussi des pensées parasites lors des rapports sexuels qui font obstacle à l’excitation (« flûte j’ai oublié de prendre rdv chez le pédiatre pour le vaccin du petit » ; « ha il faut que je note que je dois acheter de la farine entre 12h et 14H pour pouvoir préparer le gâteau pour la fête de l’école »…). C’est une des raisons du fréquent décalage de libido entre les hommes (+++) et les femmes (-) que je constate dans une majorité de couples.
C’est également une des raisons de la plus grande difficulté des femmes à atteindre l’orgasme !!

L’admiration pour son partenaire est l’un des moteurs les plus forts du désir sexuel…

En plus de la baisse de libido, il arrive que cette charge mentale façonne la façon dont les femmes voient leurs partenaires masculins. Elles finissent par les regarder comme des grands bébés, des assistés… Cela leur donne l’impression de se comporter en mère pour eux. Cela procure à certaines le sentiment réconfortant d’être indispensables. Pour d’autres, plus les années passent, plus cela entame l’admiration ressentie pour ces hommes-enfants incapables d’assumer seuls leur quotidien. Dans les deux cas, ce n’est pas très érotique ! D’autant moins que l’admiration pour son partenaire est l’un des moteurs les plus forts du désir sexuel…

Le manque de reconnaissance entraine de la frustration.

Enfin, certaines finissent par ressentir une frustration : Voir leur homme réussir professionnellement, être encensé en société, alors qu’elles-mêmes sont freinées dans leur carrière par l’obligation de devoir sans arrêt jongler entre famille et boulot. D’autant qu’elles savent que, sans elles, ils seraient perdus au quotidien… Frustration encore aggravée par la difficulté à exprimer – et même à conscientiser – le poids représenté par toutes ces minuscules tâches et charges mentales accumulées ! De la frustration à la colère il n’y a qu’un pas, et voilà deux sentiments eux aussi bien mauvais pour le désir…

Je vous invite à lire la bande dessinée d’Emma sur la charge mentale en cliquant ici et, si vous trouvez comme moi que son travail est précieux, n’hésitez pas à l’aider à continuer. Son tipee est là !

Et ensuite, pour le plaisir, je vous conseille d’écouter le sketch hilarant de Nora Hamzawi sur le sujet – Attention, âmes sensibles s’abstenir, elle ne ménage pas les hommes dedans !Le billet de Nora Hamzawi

Enfin, je suis là pour vous aider à mettre les choses à plat dans votre couple. Repartir sur des bases saines, qui vous conviendront à tout deux.

Merci à Marie-Flore Laslandes du compte instagram J’aime ma vulve pour sa relecture, ses ajouts et son point de vue féminin sur ce sujet.